R.B.Q 8304-2622-42
  • Maison neuve
  • Triplex
  • Multi logements
  • Construction commerciale et industrielle

Uniatox sur la ligne de départ du Parcours-Don

Uniatox sur la ligne de départ du Parcours-Don

Les ambassadeurs et organisateurs du 1er Parcours-Don – en fait, la 8e édition du Marchethon rebaptisé – se sont réunis une dernière fois, le 20 août, avant la tenue de l’activité de financement annuelle d’Uniatox. À l’initiative du porte-parole Renaud Thibault, propriétaire de RE/MAX des Mille-Îles, la conférence de presse s’est déroulée à l’extérieur, un prétexte parfait pour visiter le jardin communautaire de l’organisme.

Le jardin communautaire favorise la consommation d’aliments nutritifs à faible coût, stimule les échanges tout en développant et transmettant un savoir-faire. «C’est une fierté de voir ce que fait toute l’équipe, a soulevé Manon Massé, directrice générale de l’Unité d’information et d’action en toxicomanie (Uniatox). Nous accompagnons une cinquantaine de femmes ayant un plan de réalisation afin de se sortir de situations dans lesquelles elles se trouvent depuis longtemps. Il faut leur apprendre à pêcher, ne pas seulement leur donner le poisson.»

Pour aider Uniatox à poursuivre sa mission de prévention des toxicomanies, la population devra chausser ses souliers de course et de marche pour prendre part au Parcours-Don, auquel le journal La Revue, fidèle au poste, s’associe. «On a changé le nom de l’événement cette année afin que s’unissent marcheurs et coureurs, pour qu’ils vivent ensemble cette expérience, car c’est ensemble que nous sommes plus forts», a exposé Isabelle Claude, directrice adjointe. D’autant plus que l’activité physique s’avère une alternative à la consommation.

5 km, 10 km ou Défi-duo

Le point de rassemblement du Parcours-Don, le 27 septembre, se tiendra aux locaux de l’organisme, situés au 185, chemin des Anglais à Mascouche. Les épreuves se déclinent comme suit : 5 km de marche, 5 km ou 10 km de course, ainsi que le Défi-duo, en tandem, où les membres d’une même équipe parcourent la distance à relais. Le coût de participation pour un adulte s’élève à 20 $ et pour un jeune, à 10 $. «Nous invitons les familles à venir en grand nombre», a lancé Danny Franche, coordonnateur aux communications et aux événements. Évitez de vous inscrire à la dernière minute et courez la chance de gagner, comme grand prix, un tour d’hélicoptère.

Les privilégiés doivent redonner

Conscient d’être privilégié, le porte-parole Renaud Thibault se dit sensible à ceux qui ont été moins choyés par la vie. «La cause de la prévention des toxicomanies me touche beaucoup, confie-t-il. Pour nous qui ne sommes pas préoccupés de savoir si nous pouvons payer notre hypothèque ou si nous aurons de la nourriture sur la table, il est important de nous impliquer. Ces gens qui sombrent dans la dépendance perdent tous leurs repères. Je réalise tous les jours à quel point je suis privilégié, même si mon succès, je l’ai gagné.»